Famille GUILLOT, GUYOT de Cosnes-et-Romain 
Question:

Monsieur,

Je me permets de vous contacter d'une part pour vous demander s'il est possible de devenir membre de votre cercle généalogique et d'autre part pour solliciter un conseil pour résoudre un problème au cimetière de Cosnes.

Mes parents devenant âgés m'ont demandé de reprendre l'entretien de nos tombes de famille. Je me suis donc rendu au cimetière de Cosnes où mon père m'a désigné une tombe comme étant celle de Guillot Jean Pierre décédé à Cosnes en 1939 et Blondin Joséphine son épouse décédée à Cosnes en 1933. Lui tenant cette information de sa mère aujourd'hui décédée. Nous ne possédons aucun document concernant cette tombe.

Le souci est que la tombe ne porte aucune inscription, le plan du cimetière affiché à l'entrée nous a permis de déterminer la tombe comme celle portant le numéro 261.

J'ai ensuite pris contact avec la mairie qui m'a répondu qu'elle ignorait à qui était cette tombe, la concession n'a jamais été souscrite. La mairie ignore qui est enterré à cet emplacement.

Toujours selon la mairie il y aurait deux autres tombes au nom de Guillot ...

Savez-vous pourquoi le registre du cimetière de la commune est si lacunaire ? Existe-t-il un autre moyen de savoir qui est enterré à cet emplacement ?

J'ai tenté d'interroger les archives départementales 54 je suis sans réponse à ce jour.

La paroisse ou l'évêché seraient-ils mieux informés ?

En vous remerciant par avance, bien cordialement

Marc Guillot


Monsieur,

Suite à mon dernier mail concernant des recherches au cimetière de Cosnes, je me suis rendu en mairie mais la secrétaire m'a affirmé une nouvelle fois qu'il n'y avait aucun autre registre de sépultures en mairie.

Suivant votre conseil, j'ai également contacté archives 54 et la paroisse, je suis en attente de réponse.

La secrétaire de mairie me disait que le chantier de la nouvelle mairie a mis à jour des ossements et que les tombes se trouvant autour de l'église ont donc été détruites. Pour elle il n'y a pas de tombe avant 1908 dans le registre de mairie.

Autre sujet :

Savez-vous s'il existe un ouvrage sur l'histoire de Cosnes durant la première guerre mondiale ? Selon sa fiche matricule, mon arrière-grand-père Arthur Guillot devait rejoindre son corps toutefois il a été dans l'impossibilité de le faire à cause de l'arrivée rapide des Allemands.

Par ailleurs son père Jean-Pierre Guillot tenant une carrière à Cosnes au trou de Gorcy fut arrêté par les Allemands et conduit à la prison de Longwy-Bas au Récollet je pense. Est-il possible de retrouver document ou trace de ce fait ?

Enfin serait-il possible de consulter pour moi dans le ou les livres des familles de Mont Saint Martin (je dispose de ceux des familles de Cosnes) s'il existe des renseignements sur GUYOT Pierre fils de GUIOT ou GUILLOT ou GUYOT Jean Nicolas et Catherine GIRRARDAU (plusieurs orthographe possible) il est né le 9 avril 1844 mais c'est le seul enfant du couple dont j'ai perdu la trace.

En fait Jean Nicolas originaire de Mussy la Ville se marie à Saint-Pancré en 1824, il s'installe comme pâtre à Ville Houdlémont où il a 3 enfants 1826-1828-1831, l'état civil écrit GUIOT, il part ensuite à Longlaville 2 enfants 1834-1837, l'état civil écrit GUILLOT, puis Mont Saint Martin deux enfants état civil écrit GUYOT 1840-1844.

Plus de trace ensuite pendant 10 ans, et on retrouve le couple à Cosnes en 1854 avec le décès de la naissance 1840 de Mont Saint Martin. Jean Nicolas meurt en 1861 à Cosnes son épouse en 1866 à Cosnes.

En vous remerciant par avance, bien cordialement

Marc Guillot


Réponse :

Il y a, bien entendu les registres de concessions de cimetière à la commune mais il faut aussi consulter ceux qui ont été déposés aux archives du 54.

Attention, après des mois de travaux, les archives viennent de rouvrir, et avec la pandémie il faut prendre rendez-vous avant en ligne.

La consultation des registres paroissiaux peut vous être très utile, même pour la période du 19ème.

Par mail, je vous transmets les références de M. Richard MOLITOR, qui a fait les familles de Cosnes et Romain, et qui a toute sa famille entre Cosnes et les villages de la frontière.

Cordialement

Aimé TARNUS


[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre45 lectures )
Question : Famille DUCHEZ, DUCHÉ etc... 
Question:

Madame, Monsieur.
bonjour

Comment faites-vous pour trouver des ancêtres quand les archives sont détruites cela concerne Villers la Montagne

Je recherche des ancêtres avant 1700
pour essayer remonter le plus loin possible l’arbre généalogique de la famille DUCHEZ et aussi peut être peut-on consulter les archives des églises, ou peut-on se renseigner si les ancêtres ont été baptises pouvez-vous me renseigner, m’aider je vous en remercie du fond du cœur
DUCHEZ Daniel

Réponse :

Monsieur,

M. Bréden a consulté un registre paroissial de Villers-la-Montagne de 1722 à 1738.

Le mariage de DUCHEZ Joseph et JAMINET Barbe qui se fait le 25 janvier 1728 est inclus.

Comme témoins au X : JAMINET Pierre, JAMINET Jean, DUCHEZ Joseph et GAUCHE Barthélémy.

Nous savons que Joseph DUCHEZ et Tissier en toile, et les enfants du couple naissent de 1733 à 1739.

Nous savons que Barbe + le 08/03/1781 à Villers, nous pouvons supposer que Joseph serait + après 1739.

J’ai consulté les villages environnants, rien sur Joseph.

Le patronyme DUCHEZ, est courant dans les Ardennes, près de Charleville.

Pour reprendre les recherches, il faut consulter les archives de la série B aux AD de la Moselle, Bailliage et prévôté de Villers-la-Montagne, dans les dates concernées, pour connaître d’où vient ce Joseph DUCHEZ.

Cordialement

Aimé TARNUS



[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre38 lectures )
Famille ROCK-JACOBY 
Question:

Bonjour,

Je recherche les parents de Catherine JACOBY, probablement décédée à HUSSIGNY GODRANGE après 1904.

Son dernier enfant : Adam ROCK est né en cette commune le 17/06/1894.

Les tables décennales en lignes s'arrêtent en 1902 et les actes en 1904...

Avez-vous un adhérent sur place qui pourrait consulter les registres de cette commune (j’habite le pas de calais) ?

Je vous en remercie bien vivement par avance.

Cordialement

Jean Claude LIMOUSIN

Réponse :

Monsieur,

A Hussigny-Godbrange il n’y a pas de décès de Katherina (Catherine) JACOBY (JACOBI-JACOB) et de Henri (Heinrich) ROCK.
Henri était mineur à la mine de Godbrange.

J’ai relevé 7 enfants, dont le premier est Joseph Adam qui est né le 11/11/1873 à Metz et le dernier Adam, né le 16/06/1894 à Hussigny, baptisé le 01/07 et décédé le 02/07/1894.

Pour retrouver les décès des parents, il faut rechercher aux environs de Metz où les enfants habitent.

Cordialement

Aimé TARNUS


[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre108 lectures )
Famille KORZENNIK 
Bonjour

J'habite le village d'Espère près de Cahors, dans le Lot (46) où je suis journaliste indépendant.

Mais c'est en tant que simple citoyen qu'avec deux amis du village, je travaille depuis plusieurs mois sur l'histoire d'une maison de notre localité ayant accueilli et protégé de 1940 à fin 1943 plusieurs dizaines d'enfants juifs (ou considérés comme tels aux yeux des autorités).

La plupart ont ainsi survécu, mais beaucoup, orphelins au sortir de la guerre, furent d'abord pris en charge dans des foyers, dans des familles et devenus majeurs, gagnèrent les Etats-Unis ou Israël.
Sur une liste d'enfants ayant séjourné dans cette maison figure Albert Korzennick, né en 1933 à Mont-Saint-Martin (54).

Nous avons retrouvé sa trace aux Etats-Unis, à New York, et une amie, sur place, tente actuellement de savoir ce qu'il a pu ensuite devenir (voire s'il est encore vivant).

Je me permets de vous contacter pour savoir si vous avez dans vos archives et registre trace de cette famille, a priori d'origine polonaise.

Je vous remercie à l'avance pour l'aide que vous pourriez nous apporter. Bien cordialement

M. Philippe Mellet

Réponse :

Monsieur,

Effectivement, Albert KORZENNIK est né le 08/03/1933 à l’hôpital de Mont-Saint-Martin. Voir la copie de l’acte de naissance ci-joint.
Il est le fils de Nysen, commerçant à Longlaville, qui est né le 15/03/1903 à Gorlice, Pologne, et de FLEISCHER Débora qui est née le 04/05/1903 à Sieniawa, Pologne.

Ceux-ci se sont mariés à Longlaville le 18/05/1932. Nysen est le fils de Simon et de ULMAN Chana. Débora est la fille de FLEISCHER Wolff et de UNGER Ruchla.

FLEISCHER Débora est domiciliée à Anvers au mariage.
Pour vos recherches, il serait utile de consulter les liens utiles de notre site.

Sur le site des archives départementales de Meurthe-et-Moselle vous avez en ligne les recensements de la population de Longlaville, pour connaitre l’adresse du commerce de Nysen.

Sur le site des Mormons, vous avez la possibilité de faire des recherches aux Etats-Unis, en Pologne etc.

Sur le site des ‘Recherche sur la Belgique, la Hollande et la France. Vous avez la possibilité de retrouver le jour et l’heure de l’embarquement vers les Amériques, principalement à Rotterdam, des personnes recherchés.

Cordialement

Aimé TARNUS


Remerciements :

Cher monsieur,

Je vous exprime toute ma gratitude pour avoir si vite et avec efficacité trouvé et transmis ces documents et renseignements.

Les liens que vous avez indiqués sont tout aussi précieux. Nous devrions très rapidement avoir confirmation que cet Albert Korzennik que nous avions repéré à New-York est bien celui né à Mont-Saint-Martin, puisque marié en 1959 une première fois, la "licence" de mariage est accessible au grand public.

Pas de trace en revanche d'arrivée aux Etats-Unis, mais ainsi que nous l'avons déjà noté pour d'autres enfants ayant été réfugiés et pris en charge dans cette maison du Lot, certains ont gagné les USA via des opérations spéciales (un visa était certes accordé mais la procédure n'était pas celle d'émigrés au sens traditionnel).

J'aurai plaisir à vous tenir informé de la suite.

Pour ce qui est de la Lorraine, trois enfants (une même fratrie) originaires de Metz, raflés en 1942 à Angoulême, sont passés ensuite par le Lot, la Creuse et ont gagné la Suisse via l'OSE.

Ils sont toujours vivants !

Bien cordialement.

Ph. Mellet


[ 1 commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre566 lectures )
Famille MAURIAMÉ – FRANQUIN  
Question:

Bonjour,

Je me permets de vous contacter car j'écris l'histoire de mon grand-père, Lucien FRANQUIN, né le 6 mai 1908 à Villers-la-Montagne.

Je rechercher plus particulièrement son beau-père, Alphonse Mauriamé (remarié à la mère de Lucien, Aline Joséphine FRANQUIN née MERCY) le 31 août 1912 à Villers-la-Montagne.

Je ne trouve pas trace d'A. Mauriamé (né le 25 février 1880 à Rangwall / Ranguevaux) dans les archives militaires en 1914 ni dans les populations déplacées comme sa femme Joséphine en 1915 et les enfants Lucien, Adolphine Marie Franquin et Cécile Mauriamé.

Je vous remercie à l'avance des informations que vous pourrez m'apporter à ce sujet.

Cordialement.

Corinne FRANQUIN

Réponse :

Le mieux pour vos recherches sur votre famille, c’est d’adhérer à notre association. Voir sur le site pour l’adhésion.

A partir de là, nous vous guiderons dans vos recherches à Villers-la-Montagne et dans les plus de 13 millions d’actes sur la lorraine.

Cordialement

Aimé TARNUS


[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre145 lectures )
Famille PANICALI 
Question:

Bonjour, je m’appelle Sandra Panicali et je vis en Bretagne.

Mes grands-parents ont vécus à Heumont et mes ancêtres sont arrivés d’Italie en France pour travailler à Réhon entre 1920 et 1924.

J’aimerai en connaître davantage sur leur arrivée et je me suis dit que vous pourriez peut-être me renseigner : Savez-vous s’il existe des archives avec des documents d’immigration ? (Passeport, fiche d’identité, demande de carte d’étranger ou de résidents Italiens etc.) et si oui où et à qui s’adresser ? J’ai fait une demande à la mairie de Réhon il y a quelques temps et n’ai jamais eu de réponse.

J’aimerai beaucoup adhérer à votre cercle généalogique, mais à 700 km pas facile…

Votre ouvrage sur les familles de Réhon-Heumont est-il disponible à l’unité ?

Je vous remercie d’avance pour vos retours.

Bien cordialement,

Sandra Panicali

Réponse :

Madame,

Le mieux pour vos recherches sur votre famille, c’est d’adhérer à notre association. Voir sur le site pour l’adhésion.

A partir de là, nous vous guiderons dans vos recherches à Réhon, en Italie et dans les plus de 13 millions d’actes sur la lorraine.

La distance n’est pas un problème, notre association compte des adhérents dans le monde entier.

Cordialement

Aimé TARNUS



[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre164 lectures )
Famille CAUFMENT 
Question:

Bonjour,

Je suis à la recherche d'information sur la famille de ma mère. Mon grand-père André Caufment est né à Longwy en 1914. Je cherche des informations sur son père et sa mère tous deux originaires de Lorraine Henri Léon Caufment dont le père était instituteur (né vers 1885) et Clothilde Fernande Martin (née vers 1890).

Merci à vous.

Cordialement

Véronique Janin Bourgeois

Réponse :

Madame,

Le mieux pour vos recherches sur votre famille, c’est d’adhérer à notre association. Voir sur le site pour l’adhésion.

A partir de là, nous vous guiderons dans vos recherches à Longwy et dans les plus de 13 millions d’actes sur la lorraine.

Bien entendu, vous pouvez acquérir les livres (ou DVD) des familles de Saulnes qui vous permettront de débuter dans vos recherches.

Cordialement

Aimé TARNUS


[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre146 lectures )
Famille LARUE - DEVAUX 
Question:

Bonjour Madame, Monsieur,

Je vous remercie d'avoir pris ma requête en compte.
Marguerite DEVAUX dont je recherche le lieu et date de décès est la dernière d'une fratrie de 9 enfants et la sœur d'un grand-père à ma grand-mère.

Elle est née le 30-09-1827 à Mancieulles, a épousé Antoine LARUE le 03-12-1851 à Anoux avec lequel elle a eu 5 enfants dont 4 ont survécu.

Il a été instituteur avant d'être clerc de notaire à Longwy où il est décédé le 10-11-1868 à 49 ans.

Apparemment après cette date, Marguerite a toujours vécu à Longwy. On y décèle sa présence dans les tables de recensement de 1911 mais plus en 1921.

Ses 2 enfants les plus âgés sont décédés célibataires à Longwy, à savoir Marie Virginie aussi appelée Marie Stéphanie LARUE le 04-11-1911 et Jean-Paul LARUE le 29-01-1924. Marguerite est déclarée vivante au 1er décès et décédée au 2ème.

Sa disparition a donc eu lieu entre ces 2 dates mais elle n'a pas eu lieu à Longwy. Le service des archives de la commune qui m'a bien aidé, n'a trouvé trace ni de décès ni de sépulture. La période concernée a aussi été couverte en partie par la 1ère guerre mondiale qui a engendré ses situations de débâcle et d'exil.

Dans le même cadre, je ne trouve pas la trace du décès du 3ème enfant de Marguerite : Félix Edmond, né le 22-07-1858 à Trieux, marié le 21-01-1891 à Haucourt-Moulaine avec Adélaïde CLAUSSE, répertorié aussi dans les tables de recensement de cette commune en 1911 puis plus rien. Là-aussi, les services de cette commune n'ont rien trouvé. Mère et fils étaient peut-être ensemble, quelque part ?

Vous imaginez mon désarroi et je pense que la réponse se trouve certainement dans des archives notariales mais lesquelles et comment y accéder.

Il n'y a malheureusement pas de tables des absences et successions pour Longwy.

Vous souhaitant bonne réception en caressant une lueur d'espoir.

Cordialement.

Jean-Marie Lefebvre

Réponse :

Monsieur,

Les recherches généalogiques sont un grand jeu de piste. Vous étiez prêt du but.

Pour être certain de trouver tous les renseignements qui peux vous guider, il est impératif de lire et de chercher tous les actes concernant cette famille et de les consulter.
Dans les livres de familles de Haucourt-Moulaine-Saint-Charles, vous avez toutes les indications pour connaître le lieu de décès de Marguerite DEVAUX.

Dans l’acte de décès de Félix Edmond le 24/01/1916 à Haucourt, vous pourrez lire que sa mère, Marguerite DEVAUX épouse LARUE est encore en vie est domiciliée à Arlon.
Donc le décès de Marguerite se situe à Arlon entre le 24/01/1916 et la 29/11/1924.

Vous pouvez découvrir toute votre famille dans les livres de familles de Haucourt etc.
Vous pouvez consulter ses livres à une de nos permanences, ou regarder sur notre site pour les acquérir.

Cordialement


Sylviane LÉTARD
Aimé TARNUS


[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre181 lectures )
Famille VOÏART- VOIART 
Question:

Bonjour Monsieur, bonjour Madame,

En consultant le site des associations de Longwy, j'ai trouvé votre adresse et me permets donc de vous écrire. Vous trouverez ci-dessous les raisons de ma démarche. Peut-être, pourrez-vous m'aider.

Je suis présidente de l'association « Les Amis d'Amable Tastu », association créée en 2017, dont la vocation est de faire revivre, à Metz et en Lorraine, Amable Tastu, femme de Lettres de l'époque romantique, descendante du côté maternel de la famille Bouchotte, illustre famille messine, et du côté paternel de Jacques Philippe Voïart, fonctionnaire militaire ayant exercé à Longwy.

Depuis sa création, l'association a pour but principal de faire apposer une plaque sur la maison natale de l'écrivaine, rue des Clercs à Metz. Malheureusement, les recherches s'avèrent ardues.

Si l'acte de naissance précise, de même que tous les documents consultés (aux archives municipales, départementales, cadastre, musée, bibliothèques) qu'elle est née Rue des Clercs à Metz, impossible, jusqu'à présent, de trouver le lieu précis, ce qui est nécessaire pour la pose d'une plaque.

J'ai vainement cherché des informations du côté de sa mère Jeanne Amable Bouchotte mais n'ai rien trouvé.

J'ai donc décidé de me tourner du côté de son père : Jacques Philippe Voïart, militaire, né à Metz le 10 juin 1756 et ayant exercé de nombreuses années à Longwy

D'après les informations dont je dispose :

Il exerça à Longwy, de 1774 à 1792.

C'était un fonctionnaire important à l'époque, attaché à l'intendance militaire.

Par ailleurs, il joua un rôle important dans la franc-maçonnerie en Lorraine.

Vers 1776-77, il est garde magasin des vivres à Longwy, place forte à l'époque, dépourvue de loge. En 1777, il est affilié à la loge du Régiment de La Marck. Il est premier Maître Vénérable à la double Union (Loge de Thionville)

En 1790, il est administrateur du district de Longwy puis son président.

En 1792, il fut promu Administrateur des Vivres de l'Armée Sambre et Meuse.

Il se maria à Metz le 29 mars 1794, sa fille Amable naquit le 30 août 1795 (13 fructidor de l'an III.)

Ce qu'il me faudrait trouver, c'est une pièce mentionnant l'adresse précise de Jacques Philippe Voïart au moment de la naissance de sa fille Amable. Je me dis qu'à cette date (1795) il avait peut-être encore des liens avec Longwy

Peut-être, pouvez-vous m'aider, me mettre sur une piste ou m'indiquer des personnes susceptibles de m'en dire plus ?

Bien cordialement.

Marie Daffini
Présidente « Les Amis d'Amable Tastu »



Réponse :

Madame,

Voici ce que j’ai retrouvé :

Jacques Philippe VOIART, né le 10 juin 1756 à Metz, il décède en 1842 à Choisy-le-Roi, 94600 à l’âge de 86 ans.

Il est administrateur des vivres à l’armée de Sambre et Meuse puis aux Invalides, homme de lettres et peintre.

Il se marie le 29 mars 1794 (samedi), Metz, 57000, avec Jeanne Amable BOUCHOTTE, née le 23 mars 1768 (mercredi) - Metz, 57000, décédée le 1er décembre 1802 (mercredi) - Metz, 57000, à l'âge de 34 ans. l'épouse est la sœur de Jean-Baptiste Bouchotte, ministre des armées de la République en 1793-1794. (Parents : Jean Didier BOUCHOTTE 1729-1806 et Marie Lucie GEORGY 1730-1822) dont :

o Sabine Casimire Amable VOIART 1795-1885, Mariée le 26 septembre 1816 (jeudi) avec Joseph TASTU 1787-1849 dont :
 Eugène TASTU 1817-1893

o Nc. VOIART 1799/-
Marié en deuxième noces en 1806 avec Anne Elisabeth PETITPAIN, née vers 1785 - Nancy, 54000, décédée le 21 janvier 1866 (dimanche) - place de la Carrière, 89 - Nancy, 54000, à l'âge d'environ 81 ans, femme de lettres (connue sous le nom d'Elise Voiart)
Résidence : (avec Anne Elisabeth PETITPAIN) - 4 rue des vertus (aujourd'hui 6 rue Rouget de Lisle) - Choisy-Le-Roi, 94600, Val-De-Marne.

En 1811, le couple s'installe avec la fille de l'époux à Choisy le Roi. Ils y demeureront jusqu'au décès de l'époux. Cette maison est devenue célèbre en raison du décès de Rouget de Lisle en juin 1836, que les époux Voiart avaient hébergé à la fin de sa vie. L'épouse y tient un salon "artistique" et reçoit des célébrités de l'époque.
Parents : Pierre PETITPAIN †1792 & Marguerite Élisabeth JEANMAIRE 1761-1848 dont :

o Elisabeth VOIART 1815

Pour retrouver les lieux d’habitations d’une famille au 18ème siècle, il faut :

1- Faire les archives des notaires de Metz, qui sont déposées aux Archives Départementales de la Moselle dans la série 3 E.

Retrouver, dans les dates correspondantes, les actes d’achat et de vente, les actes de successions etc. Vous avez un inventaire complet de la série à gauche du président de salle. Il faut cibler les notaires, car il y a 8511 registres.

2- Voir si dans les mêmes archives, il existe une série qui comporte des registres des archives de la Franc-maçonnerie à Metz.

3- En 2017, la médiathèque Verlaine au Pontiffroy, organisa une exposition sur le sujet couvrant la période de 1717 à 2017. Voir s’ils ont conservé des documents.

Pour Longwy, je n’ai rien trouvé.

En 1795, période troublée dans nos régions, les archives sont dispersées et nombreuses.

Les archives des Cartes et Plans, déposées aux archives municipales de Metz et aux archives départementales de la Moselle, peuvent vous donner quelques pistes.

Ne pas oublier aussi de consulter les archives de concessions de cimetières de Metz.

Cordialement

Aimé TARNUS



[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre212 lectures )
Famille ARDRY 
Question:

Bonjour,

Je me permets de vous contacter en dernier recours après de nombreux mois d'hésitations et de recherches infructueuses.

Mon aïeul François Mathieu ARDRY arrive à Meix-devant-Virton en 1789 où il s'y marie. Il décède en 1813 à Virton. Dans les deux actes (mariage, décès), il est dit né et résidant à Mont-Saint-Martin. Il est décrit comme fils de Mathieu ARDRY et Gabrielle AUBERTIN de Mont-Saint-Martin.

J'ai réussi à trouver des infos très incomplètes en remontant ces noms. Les données en ma possession sont visibles ici : https://gw.geneanet.org/kgoffinet_w?lang=fr&pz=karl+denis+cedric&nz=goffinet&p=francois+mathieu&n=ardry

Je souhaiterais savoir si, à travers votre incroyable travail de recensement, vous auriez des dates à me transmettre sur ce François Mathieu ARDRY et ses parents Mathieu ARDRY & Gabrielle AUBERTIN.
Bien entendu, si vous avez plus d'infos sur l'ascendance, n'hésitez pas mais je ne veux pas trop vous embêter...

Vous m'enlèveriez une sacrée épine dans le pied.

Bien cordialement,


Karl GOFFINET

Réponse :

Monsieur,

Toute votre famille ARDRY et collatéraux, sont dans les livres de familles de Mont-Saint-Martin.

Vous pouvez consulter ses 10 volumes en notre local, si vous êtes membre de notre association, ou acheter ceux-ci par l’intermédiaire de notre site.

Cordialement

Aimé TARNUS



[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre159 lectures )

<Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant> Dernier>>