Famille VOÏART- VOIART 
Question:

Bonjour Monsieur, bonjour Madame,

En consultant le site des associations de Longwy, j'ai trouvé votre adresse et me permets donc de vous écrire. Vous trouverez ci-dessous les raisons de ma démarche. Peut-être, pourrez-vous m'aider.

Je suis présidente de l'association « Les Amis d'Amable Tastu », association créée en 2017, dont la vocation est de faire revivre, à Metz et en Lorraine, Amable Tastu, femme de Lettres de l'époque romantique, descendante du côté maternel de la famille Bouchotte, illustre famille messine, et du côté paternel de Jacques Philippe Voïart, fonctionnaire militaire ayant exercé à Longwy.

Depuis sa création, l'association a pour but principal de faire apposer une plaque sur la maison natale de l'écrivaine, rue des Clercs à Metz. Malheureusement, les recherches s'avèrent ardues.

Si l'acte de naissance précise, de même que tous les documents consultés (aux archives municipales, départementales, cadastre, musée, bibliothèques) qu'elle est née Rue des Clercs à Metz, impossible, jusqu'à présent, de trouver le lieu précis, ce qui est nécessaire pour la pose d'une plaque.

J'ai vainement cherché des informations du côté de sa mère Jeanne Amable Bouchotte mais n'ai rien trouvé.

J'ai donc décidé de me tourner du côté de son père : Jacques Philippe Voïart, militaire, né à Metz le 10 juin 1756 et ayant exercé de nombreuses années à Longwy

D'après les informations dont je dispose :

Il exerça à Longwy, de 1774 à 1792.

C'était un fonctionnaire important à l'époque, attaché à l'intendance militaire.

Par ailleurs, il joua un rôle important dans la franc-maçonnerie en Lorraine.

Vers 1776-77, il est garde magasin des vivres à Longwy, place forte à l'époque, dépourvue de loge. En 1777, il est affilié à la loge du Régiment de La Marck. Il est premier Maître Vénérable à la double Union (Loge de Thionville)

En 1790, il est administrateur du district de Longwy puis son président.

En 1792, il fut promu Administrateur des Vivres de l'Armée Sambre et Meuse.

Il se maria à Metz le 29 mars 1794, sa fille Amable naquit le 30 août 1795 (13 fructidor de l'an III.)

Ce qu'il me faudrait trouver, c'est une pièce mentionnant l'adresse précise de Jacques Philippe Voïart au moment de la naissance de sa fille Amable. Je me dis qu'à cette date (1795) il avait peut-être encore des liens avec Longwy

Peut-être, pouvez-vous m'aider, me mettre sur une piste ou m'indiquer des personnes susceptibles de m'en dire plus ?

Bien cordialement.

Marie Daffini
Présidente « Les Amis d'Amable Tastu »



Réponse :

Madame,

Voici ce que j’ai retrouvé :

Jacques Philippe VOIART, né le 10 juin 1756 à Metz, il décède en 1842 à Choisy-le-Roi, 94600 à l’âge de 86 ans.

Il est administrateur des vivres à l’armée de Sambre et Meuse puis aux Invalides, homme de lettres et peintre.

Il se marie le 29 mars 1794 (samedi), Metz, 57000, avec Jeanne Amable BOUCHOTTE, née le 23 mars 1768 (mercredi) - Metz, 57000, décédée le 1er décembre 1802 (mercredi) - Metz, 57000, à l'âge de 34 ans. l'épouse est la sœur de Jean-Baptiste Bouchotte, ministre des armées de la République en 1793-1794. (Parents : Jean Didier BOUCHOTTE 1729-1806 et Marie Lucie GEORGY 1730-1822) dont :

o Sabine Casimire Amable VOIART 1795-1885, Mariée le 26 septembre 1816 (jeudi) avec Joseph TASTU 1787-1849 dont :
 Eugène TASTU 1817-1893

o Nc. VOIART 1799/-
Marié en deuxième noces en 1806 avec Anne Elisabeth PETITPAIN, née vers 1785 - Nancy, 54000, décédée le 21 janvier 1866 (dimanche) - place de la Carrière, 89 - Nancy, 54000, à l'âge d'environ 81 ans, femme de lettres (connue sous le nom d'Elise Voiart)
Résidence : (avec Anne Elisabeth PETITPAIN) - 4 rue des vertus (aujourd'hui 6 rue Rouget de Lisle) - Choisy-Le-Roi, 94600, Val-De-Marne.

En 1811, le couple s'installe avec la fille de l'époux à Choisy le Roi. Ils y demeureront jusqu'au décès de l'époux. Cette maison est devenue célèbre en raison du décès de Rouget de Lisle en juin 1836, que les époux Voiart avaient hébergé à la fin de sa vie. L'épouse y tient un salon "artistique" et reçoit des célébrités de l'époque.
Parents : Pierre PETITPAIN †1792 & Marguerite Élisabeth JEANMAIRE 1761-1848 dont :

o Elisabeth VOIART 1815

Pour retrouver les lieux d’habitations d’une famille au 18ème siècle, il faut :

1- Faire les archives des notaires de Metz, qui sont déposées aux Archives Départementales de la Moselle dans la série 3 E.

Retrouver, dans les dates correspondantes, les actes d’achat et de vente, les actes de successions etc. Vous avez un inventaire complet de la série à gauche du président de salle. Il faut cibler les notaires, car il y a 8511 registres.

2- Voir si dans les mêmes archives, il existe une série qui comporte des registres des archives de la Franc-maçonnerie à Metz.

3- En 2017, la médiathèque Verlaine au Pontiffroy, organisa une exposition sur le sujet couvrant la période de 1717 à 2017. Voir s’ils ont conservé des documents.

Pour Longwy, je n’ai rien trouvé.

En 1795, période troublée dans nos régions, les archives sont dispersées et nombreuses.

Les archives des Cartes et Plans, déposées aux archives municipales de Metz et aux archives départementales de la Moselle, peuvent vous donner quelques pistes.

Ne pas oublier aussi de consulter les archives de concessions de cimetières de Metz.

Cordialement

Aimé TARNUS



[ Ajouter un commentaire ] ( sb_view_counter_plural_pre40 lectures )

<Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant> Dernier>>